Port autonome de Lomé : Bolloré continue d’être exposé à un risque légal

Port autonome de Lomé : Bolloré continue d’être exposé à un risque légal

Le conglomérat français a averti le mois dernier les investisseurs du risque qui continue de planer sur le groupe malgré le dénouement partiel du feuilleton judiciaire relatif à des accusations de corruption en Afrique.

Un collaborateur vous partage cet article
            ▪ Port autonome de Lomé : Bolloré continue d’être exposé à un risque légal

▪ Le conglomérat français a averti le mois dernier les investisseurs du risque qui continue de planer sur le groupe malgré le dénouement partiel du feuilleton judiciaire relatif à des accusations de corruption en Afrique.

https://www.africabusinessplus.com/fr/812219/port-autonome-de-lome-bollore-continue-detre-expose-a-un-risque-legal/

L’affaire remonte au 12 décembre 2018, date à laquelle le groupe avait été mis en examen par les autorités françaises pour « corruption d’agent public étranger, complicité de faux et usage, et complicité d’abus de confiance ».

Cet article est réservé aux abonnés. Profitez d’une offre spéciale pour lire la suite.

Vous êtes bien connecté à votre compte Jeune Afrique mais votre abonnement Africa Business+ ne vous permet pas d'accéder aux contenus de la version Française.

Africa Business+ is also availble in English. Switch to English version.

Les recommandations de la rédaction

Conseil

le 03/01/2022 à 16h26, par Gaëlle Arenson, mis à jour le 09/02/2022

Alexandre Ancel (Allen & Overy) et Dominique Bompoint en tête des conseils de Bolloré sur l’offre MSC

Les deux avocats et leurs équipes font face au cabinet Gide qui mobilise pour le compte de MSC (Mediterranean...

Logistique

le 20/12/2021 à 16h52, par Gaëlle Arenson, mis à jour le 21/12/2021

Chez MSC, les Aponte planchent sur le dossier Bolloré

Un accord est imminent entre le groupe italo-suisse privé de la famille Aponte et l’entité de l’homme...

Logistique

le 17/05/2021 à 12h36, par Africa Business+

La famille Aponte (MSC) s’affaire à trouver du financement pour son plan d’expansion africain

L’armateur établi en Suisse, numéro deux mondial, recherche notamment une enveloppe de 75 millions $. 

Une question ? contactez nous

Toute l'équipe de Africa Business+ reste à votre entière disposition
pour tout renseignement complémentaire.

Par email : [email protected]

Ajouter AB+ sur l’écran d’accueil de votre mobile

1. Cliquez sur + présent en bas de votre écran.

2. Cliquez sur + pour ajouter AB+ sur l’écran d’accueil.

3. Entrez le nom du raccourci et validez.